. Modern-Paper, le plus de l'info: Un Jour dans l'Histoire : 5 juin 1947 - Le début du plan Marshall*Nathan Ndi Etienne

Un Jour dans l'Histoire : 5 juin 1947 - Le début du plan Marshall*Nathan Ndi Etienne

La fin de la Seconde Guerre mondiale laisse l’Europe en ruine mais surtout ruinée, dès 1945 l’économie a beaucoup de mal à repartir, la reconstruction stagne. Les Etats-Unis, sans programme global, aident alors ponctuellement le continent avec des produits comme le charbon, l’acier, ou bien de la nourriture. Mais l’Europe étouffe et surtout, elle manque de liquidités.

Crédit image

En mai 1947, un rapport est rendu public faisant état de la situation catastrophique de l’Europe. Alors resurgit la peur de l’extension de l’idéologie communiste. Il y a à ce moment une véritable prise de conscience de l’autre côté de l’Atlantique: il faut diffuser le modèle américain, c'est-à-dire le libéralisme, le fédéralisme et la démocratie, mais surtout, il faut garder sous contrôle le marché européen.

Ainsi, le 5 juin 1947, c’est le général américain G. Marshall qui initia un projet qui va marquer durablement la géopolitique mondiale ainsi que l’Europe. Celui-ci, dans un discours à Harvard, annonce ainsi un programme de reconstruction européenne, qui gardera le nom de plan Marshall. Le plan Marshall, proposant une aide financière à tous les pays européens l’acceptant, durera donc 4 ans, jusqu’en 1952. Plus de 13 milliards de dollars transitèrent depuis les États-Unis, alors que la situation de l’Europe s’améliorait. Quelques contreparties conditionnaient cependant cette aide, puisque cela n’était évidemment pas désintéressé pour les États-Unis: le marché européen devait rester le plus uni possible, afin notamment d’être client de l’Amérique, tout en repoussant la tentation du communisme qui briserait tout contact avec le reste du monde.

Le plan Marshall s’accompagnait donc d’une nécessité de collaboration entre les états qui serait promue par l’O.E.C.E., chargée de repartir l’argent mais aussi de libéraliser l’Europe. L’aide du plan Marshall signifie aussi la dégradation rapide des relations entre les Etats-Unis et l’U.R.S.S., celle-ci fit en sorte que les pays sous son influence refusent l’argent américain, tout en créant une organisation semblable à l’O.E.C.E. : le Comecon.

Ainsi, cet épisode d’après-guerre a forgé la libéralisation de l’Europe et a constitué le terreau de la coopération européenne qui aboutit bien plus tard à la création de l’Union Européenne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire