. Modern-Paper, le plus de l'info: Phallaina de Marietta Ren, le début de la Bande Défilée*Charlotte Dupé

Phallaina de Marietta Ren, le début de la Bande Défilée*Charlotte Dupé

Phallaina, de Marietta Ren, invite à découvrir une toute nouvelle façon de lire une bande dessinée. L’auteure et dessinatrice, qui vient du cinéma d’animation (Ernest et Célestine, ou Avril et le monde truqué), nous propose une application pour smartphone, produite par France tv nouvelles écritures et le studio Small Bang. Elle a été présentée pour la première fois au Festival International de la BD d’Angoulême, où la fresque papier de 115 mètres de long a été affichée. L’application pour tablette ou mobile, gratuite, est disponible depuis le 28 janvier.



Rebaptisé "bande défilée", ce concept novateur de lecture par scrolling horizontal est un mélange de roman graphique, de manga et de cinéma d'animation. Cette application est donc une longue fresque en noir et blanc, sublimée par la parallaxe, une technique qui consiste à créer plusieurs plans pour améliorer la profondeur de champ. C'est merveilleux à regarder, presque magique, et certaines scènes nous laissent tout simplement des étoiles dans les yeux.

Le lecteur peut faire défiler lui même l’image, installer son propre rythme de lecture pour profiter un maximum de la beauté du dessin. La fresque n’ayant pas de case, on repère des transitions, très fluides et réussies, qui ne coupent jamais brutalement le récit. Elles permettent de faire une pause dans la lecture si on veut faire durer le plaisir de la découverte.

L'image qui prend vie sous nos doigts lorsque nous la faisons défiler est accompagnée d'une bande sonore originale, créée par Côme Jalibert. Pas de voix, juste des bruitages et de la musique qui, comme au cinéma, ajoutent à l’ambiance de la bande dessinée et décuplent les émotions du lecteur.

C'est un nouveau concept qui s'adapte parfaitement à la lecture sur tablette ou mobile. Elle lui redonne même tout son sens en créant une atmosphère particulièrement immersive et prenante, qui fera peut-être changer d'avis les puristes de la version papier. Phallaina fait apparaître la lecture sur un appareil électronique comme une expérience originale, immersion totale dans un monde figé et pourtant si fluide.

Phallaina plonge le lecteur dans un univers fantastique, mêlant neurologie, mythologie et découverte de soi. Elle raconte l’histoire d’Audrey, une jeune traductrice souffrant de crises hallucinatoires où elle voit des baleines. Si cette histoire avait une odeur, elle sentirait les embruns salés et le vent frais. Elle laisse, après l'avoir terminée, la douce sensation d'avoir flotté en se laissant porter par des courants marins.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire