. Modern-Paper, le plus de l'info: USA : Jeb Bush va-t-il tenir ?*Nicolas Le Hérissé

USA : Jeb Bush va-t-il tenir ?*Nicolas Le Hérissé

Hier favori, aujourd’hui distancé. En grande difficulté dans les sondages et sur le terrain, Jeb Bush pourrait voir ses ambitions présidentielles s’envoler s’il ne parvient pas à remonter la pente.

Crédit image

Jeb Bush va-t-il devoir jeter l’éponge ? Alors qu’il paraissait comme le grand favori chez les républicains au début de la campagne, l’ancien gouverneur de Floride est à la traine dans les intentions de vote. Lors de la primaire de l’Iowa, il n’a récolté que 3% des voix, se classant à la sixième place, loin derrière Donald Trump, Marco Rubio et Ted Cruz, le grand gagnant du scrutin. Dans le New Hampshire, ou avait lieu le deuxième vote pour les primaires, Jeb Bush a sauvé la mise avec un score au-dessus des 10%. Des résultats très loin des estimations de départ. Car depuis le début de l’entrée en campagne du richissime Donald Trump, Jeb Bush, fils et frère de deux anciens présidents des Etats-Unis, peine à enthousiasmer les foules. Illustration de cette campagne qui ne séduit pas, Jeb Bush, en meeting à Hanover dans le New Hampshire, a demandé à ses sympathisants de l’applaudir une fois son discours terminé. « Applaudissez s’il vous-plaît », a-t-il lancé à la foule restée muette après que le candidat se soit vanté de ses capacités de commandant en chef.

Pourtant, sur le papier, tout prédestinait Jeb Bush à mener une campagne tambour battant. Avant même son entrée en campagne, il était parvenu à récolter plus de 100 millions de dollars de dons. Une somme colossale qui fait de lui l’un des candidats conservateur qui dépense le plus d’argent dans sa campagne. En témoigne le spot publicitaire diffusé lors du Super Bowl ou Jeb Bush apparait au côté de son frère, l’ancien président George W. Bush. Une publicité financée cinq millions de dollars les 30 secondes de diffusion. Mais avoir un gros pactole ne suffit pas à gagner le coeur des Américains. Pour rebooster sa campagne, Jeb Bush n’a pas hésité a faire appel aux membres de sa famille. George W. Bush s’est exprimé en vantant les qualités de son frère ainé. « Je connais Jeb, son bon coeur et sa colonne vertébrale. Jeb unira notre pays. Il sait quand prendre des mesures difficiles », a-t-il déclaré. Barbara Bush, l’ex-première dame âgée de 91 a également pris la parole. « Parmi tous les candidats, il semble être celui qui peut résoudre les problèmes, je crois qu’il sera un très grand président », a annoncé celle qui est toujours très populaire dans le camp républicain. Mais la société américaine est-elle prête à porter de nouveau au pouvoir un Bush ? Selon un sondage du Public Religion Research Institude, 61% des électeurs républicains interrogés estimaient « mauvaise » pour les Etats-Unis l’élection « d’un autre président issu des familles Bush et Clinton ».

Pour autant, Jeb Bush n’est pas décidé à baisser les bras. Malgré ses faibles scores dans l’Iowa et dans le New Hampshire, Jeb Bush continu a croire en ses chances.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire