. Modern-Paper, le plus de l'info: PSG : vont-ils continuer sur leur lancée ?*Clément Finot

PSG : vont-ils continuer sur leur lancée ?*Clément Finot

Tout récent champion de France, le Paris Saint-Germain vient d'aller chercher le sixième titre national de son histoire. Pas mal, pour un club aussi jeune. C'est la quatrième année d'affilée que le club de capitale glane l'Hexagoal et semble parti pour une hégémonie sans partage, à moins que les Qataris quittent le club ou qu'un concurrent apparaisse dans les mois à venir. Pour se projeter jusqu'à la fin de saison, essayons de voir quels vont être les prochains objectifs de cette désormais grosse écurie européenne.

Le PSG champion

En Championnat

Malheureusement pour eux, leur principal objectif en championnat, qui va de paire avec le gain du titre, ne sera pas réalisable. Cet objectif, c'est de rester invaincu tout au long de la saison. La défaite 2-1 à Lyon annihile toute chance de valider celui-ci. Malgré tout il reste plusieurs records honorifiques à aller chercher. Les voici :

⁃ Celui de battre leur propre record d'ailleurs, du nombre de points marqués sur une saison. Le PSG 2013-2014 a inscrit 89 points, une référence en la matière. Aujourd'hui à 77, il ne reste que douze points à prendre en huit journées soit... gagner un match sur deux.

⁃ Celui du plus grand nombre de points séparant le premier de son dauphin. Record qui appartient à l'Olympique Lyonnais, ayant lors de la saison 2006-2007 eu 17 points d'avance sur l'Olympique de Marseille.

⁃ Celui du plus grand nombre de points marqués à l'extérieur. Bon, là, c'est fait à 99%... La référence date de la saison 2008-2009 où l'OM a marqué 42 points hors de ses bases. Le PSG a déjà marqué 41 points hors du Parc. Et il reste quatre déplacements.

⁃ Celui de la plus grande différence de buts. Le fameux goal-average. Pour le coup, il faut remonter l'histoire pour trouver ce record. Preuve de la performance à l'époque des Rémois qui ont eu marqué 63 buts de plus qu'ils en ont encaissé. Énorme, direz-vous. Mais Paris dispose d'une marge impressionnante cette année, avec +62. Là aussi, ça devrait être jouable.

⁃ Celui du plus petit nombre de buts encaissés. C'est de nouveau l'OM qui tient ce record puisque les marseillais ont été chercher le cuir dans leurs filets seulement vingt-et-une fois en 38 journées. Kévin Trapp a ce record dans ses gants. Car Paris n'a pris que quinze buts à l'heure actuelle.

⁃ Celui du plus grand nombre de victoires. Record qui est déjà à mettre au crédit du PSG qui en 2013-2014 s'est imposé 27 fois. Ce PSG là s'est imposé déjà vingt-quatre fois.

Etc, etc... Vous l'aurez compris, le Paris-SG peut faire une véritable razzia sur les records cette saison et mettre de plus en plus d'accord quant à la question suivante : Ce PSG est-il la meilleure équipe de l'histoire du championnat de France ? Le débat est toujours d'actualité en regardant la grande époque de Reims ou l'hégémonie lyonnaise en début de siècle. Nous pouvons parler d'une razzia mais pas d'une collecte totale. En effet, deux records ne tomberont pas aux mains des Parisiens cette saison, ils sont au nombre de deux.

⁃ Le plus de buts marqués. Et oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, le PSG ne fera pas tomber ce record et ne le fera probablement jamais. Et c'est un voisin qui rafle la mise. Lors du cru 1959-1960, le RC Paris a inscrit la bagatelle de... 118 buts. Tout simplement phénoménal. Une moyenne hallucinante de trois buts par match.

⁃ Le plus grand nombre de victoires consécutives. Lui, par contre, tombera un jour. Les Girondins de Bordeaux, à l'époque coachés par... Laurent Blanc, ont gagné quatorze rencontres d'affilée en 2009. L'année du titre.



Quoi qu'il arrive, la chasse aux records en championnat n'est pas la priorité du club de la capitale. L'objectif principal, c'est la Ligue des Champions. Et justement, Paris peut réellement passer un cap en 2016. Déjà, les deux victoires face à Chelsea marquent un changement dans la vision des autres clubs prétendants à la victoire finale. Incontestablement. Pour rappel, les adversaires potentiels du PSG en quarts de finale sont les suivants : Atlético Madrid, Wolfsburg, Benfica, Real Madrid, Manchester City, Barcelone (très probablement) et le Bayern (ou la Juventus de Turin).

Soit, pour établir une hiérarchie :
⁃ les plus jouables : Wolfsburg, Benfica
⁃ les clubs prestigieux en méforme : Real Madrid, Manchester City
⁃ le club piège : Atlético Madrid (et Juventus si le club italien se qualifie)
⁃ le club au-dessus du lot : FC Barcelone.

Pour une fois, il faut que le PSG tombe sur un autre club qu'un cador. Cette année, le club prestigieux malade réussit bien à la bande à Zlatan. Pourquoi pas tomber sur Manchester City ? Surtout que les deux défenseurs centraux titulaires (Otamendi et Kompany) se sont blessés contre Kiev mardi et seront indisponibles quelques temps. La principale menace s'appelle Sergio Aguëro, bien entendu. Mais ce PSG, en cas de victoire contre Manchester City, s'imposerait comme le meilleur club dont l'actionnaire majoritaire est Qatari. Une notion subjective mais qui peut motiver les troupes. En dehors du FC Barcelone, Paris, s'il peut éviter l'Atlético Madrid, ne s'en priverait pas. Les Colchoneros entraînés par le grand Diego Simeone sont une muraille terrible (seulement 0,35 but encaissé par match cette saison). Le PSG peut s'affirmer comme un sérieux candidat à la victoire finale en Ligue des Champions s'il passe ce tour.

Reste à savoir maintenant qu'en est-il de Marco Verratti. L'Italien souffre toujours de son dos et pourrait être indisponible pour le match aller. Une pièce maîtresse de l'entre-jeu parisien mais l'ancien de Pescara n'est pas non plus indispensable. Preuve en est avec la victoire à Stamford Bridge où Verratti n'a pas joué une minute. Il régule formidablement bien le jeu, reste un des joueurs centraux de cette équipe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire