. Modern-Paper, le plus de l'info: Balkany, l'ami gênant de Nicolas Sarkozy ?*Louise Bigot

Balkany, l'ami gênant de Nicolas Sarkozy ?*Louise Bigot

« L'assemblée nationale, j'en ai fais un peu le tour » . C'est par ces mots que le 28 juin dernier, Patrick Balkany annonce à la surprise générale qu'il renonce à se présenter aux élections législatives dans les Hauts-de-Seine. Ami de Nicolas Sarkozy, à la tête de la ville de Levallois-Perret depuis 2001 et député Les Républicains des Hauts-de-Seine depuis 2002, le couple Balkany a été mis en examen quatre fois en 2 ans. Entre magouilles et corruption, les Balkany, symbole des politiques « tous pourris » que la droite cherche à évincer ?

Crédit image : SIPA

Les scandales politico-financiers des Balkany

Entaché par diverses affaires de corruption et de blanchiment de fraude fiscale en octobre 2014, Patrick Balkany, cofondateur du RPR, député Les Républicains des Hauts-de-Seine et maire de Levallois-Perret, est depuis janvier à nouveau sous le coup de la justice, pour déclarations mensongères sur son patrimoine. La fin de son immunité parlementaire en mars 2015 permet de mettre en lumière une fortune bien plus importante que celle déclarée. Le couple Balkany, très proche de Nicolas Sarkozy, aurait en effet déclaré des revenus assez faibles comparés au train de vie qu'ils mènent. Le 3 avril dernier, l'enquête menée sur les « panama papers », issu du cabinet panaméen Mossack Fonseca spécialisé dans l'évasion fiscale, révèle que le couple Balkany fait partie des 12 français qui apparaissent dans l'enquête. Un nouveau scandale qui vient encore plus salir l'image déjà peu glorieuse de Patrick Balkany.

Patrick Balkany, talon d'Achille de la droite

Amis d'enfance, Patrick Balkany et Nicolas Sarkozy conservent des liens très forts, liens qui peuvent se révéler gênants pour le chef de file des Républicains. Bien que n'ayant pas encore déclaré sa candidature aux primaires des Républicains, Nicolas Sarkozy est bien entré dans la course. Pour l'ancien président de la République, dont le sulfureux début de mandat et les divers scandales qui l'entourent lui collent à la peau, Patrick Balkany ne fait que rappeler ce passé qu'il veut faire oublier. Classé dans les « politiques pourris » au même titre que Jérôme Cahuzac, Patrick Balkany n'a pourtant pas été exclu de son parti et contraint de se retirer de la vie politique. Un traitement de faveur pour ce mauvais élève de la droite qui les « plombait tous collectivement » d'après un député LR ? Après la validation de sa candidature aux législatives de 2017 dans les Hauts-de-Seine par la commission nationale d'investiture des Républicains, les langues se sont déliées à droite : une décision aussi immorale que choquante pour de nombreuses personnalités à droite. La pétition mise en ligne pour demander le retrait de la candidature du maire de Levallois-Perret a récolté en 5 jours plus 125 000 signatures. Le mardi 28 juin, après l'annonce surprise par Patrick Balkany du retrait de sa candidature, largement aiguillé par Nicolas Sarkozy, c'est le soulagement qui s'est fait ressentir à droite, où l'ombre néfaste des Balkany commençait à se faire sentir.

Nicolas Sarkozy serait-il déterminé à se séparer de cet ami de plus en plus gênant ? Sans doute un sacrifice essentiel à la fois pour son parti et pour sa campagne, qui ne doit pas se laisser envahir par des scandales qui exaspèrent toujours plus les français.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire